Thérapies brèves et Coaching
HYPNOSE - PNL - EFT - SOPHROLOGIE

Sophrologie

Vous avez dit « Pause » ?

D’après les travaux de Milton Erickson et d’Ernest Rossi, élève de Milton Erickson, célèbre psychiatre américain, nos jours et nuits de 24h ensemble sont divisés en périodes de 2, 4, 6 et 12h. Durant la journée, nous vivons ainsi des périodes de 2 heures pendant lesquelles nous restons concentrés et que nous pouvons travailler en continue environ 1h40 ; puis nous vivons un « creux » de 20 minutes, où la fatigue se fait sentir et où nous pouvons sentir le stress monter.

Quand nous écoutons bien notre corps, nous pouvons sentir le démarrage de ce « creux ». Pendant 20 minutes, nous sommes moins concentrés, un peu fatigués, moins dynamiques.
En réalité une pause de 20 minutes s’impose toutes les 100 minutes. 

Ernest Rossi a appelé cela la pause "ultradienne" (de "dies" = jour). Selon lui, si cette pause de 20 minutes n’est pas respectée, nous pourrons remarquer une augmentation du stress et à la longue une fatigue et un stress chroniques peuvent s’installer.
Les cycles diurnes correspondent aux cycles de sommeil pendant la nuit. Plus nous respectons les "creux" de 20 minutes pendant la journée, mieux nous dormirons d'un bon sommeil réparateur et continu.

 

Comment reconnaître ce « creux » ?
Il suffit de faire attention à certains signes comme quand on commence à avoir envie de bâiller, de s’étirer, d’uriner, quand on sent qu’on n’est plus au top de sa concentration dans le travail, ou qu’on commence à hésiter ou qu’on commence à faire des fautes d’inattention….
Ce sont des signes que le corps et l’esprit ont besoin de prendre une pause pour se poser,…

 

En entreprise:
En entreprise, notamment avec des collègues en « open space », il est bien évidemment très difficile de prendre cette pause toutes les 100 minutes. Cependant nous serions entièrement gagnants si nous pouvions la respecter, car cela permettrait d’être beaucoup plus dynamiques et concentrés pendant les 100 minutes suivantes. C’est finalement un avantage pour l’entreprise où nous travaillons.
Le mieux est alors de se lever, faire un tour, boire de l'eau, se laver les mains...

Dans l'idéal, si une salle de repos est disponible à votre travail, autorisez-vous à vous retirer et à prendre une pause de 20 minutes sous forme d'une séance de sophrologie, d’autohypnose ou de méditation. 

Sources :
Travaux d’Ernest L. Rossi
Article de Frédéric Berben (2015) sur la pause ultradienne


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.